Contrat AESH : Comment se déroule l’évaluation des compétences professionnelles ?

Les Accompagnants d’Élèves en Situation de Handicap (AESH) jouent un rôle essentiel dans l’inclusion des élèves en situation de handicap au sein du système éducatif français. Pour assurer la qualité et l’efficacité de leur accompagnement, il est crucial d’évaluer régulièrement leurs compétences professionnelles. Cet article vous permettra de mieux comprendre le processus d’évaluation de ces compétences et les enjeux qui y sont liés.

Contexte et cadre légal de l’évaluation des compétences professionnelles des AESH

Le contrat AESH, créé par la loi du 8 juillet 2013 pour la Refondation de l’École, vise à offrir un meilleur statut aux accompagnants d’élèves en situation de handicap. Il a remplacé les contrats d’Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS) et instauré un suivi plus adapté et personnalisé des AESH dans leurs missions. Le dispositif d’évaluation des compétences professionnelles fait partie intégrante du parcours professionnel des AESH et permet de garantir la qualité de leur accompagnement auprès des élèves.

Cette évaluation s’inscrit dans le cadre légal du décret n°2018-666 du 27 juillet 2018 relatif au Parcours Professionnel, Carrières et Rémunérations (PPCR) des agents contractuels de droit public exerçant les fonctions d’accompagnement des élèves en situation de handicap. Ce décret prévoit notamment la mise en place d’un entretien professionnel annuel, permettant d’apprécier la valeur professionnelle des AESH et d’envisager leur évolution de carrière.

Autre article intéressant  L'impact de l'utilisation des vélos électriques sur le droit des collectivités territoriales

L’entretien professionnel annuel : un temps fort pour évaluer les compétences

L’entretien professionnel annuel est un moment clé dans la vie professionnelle des AESH. Il est réalisé à la fin de chaque année scolaire par le supérieur hiérarchique direct, qui peut être le chef d’établissement, l’Inspecteur de l’Éducation Nationale (IEN) ou un autre responsable désigné. Cet entretien a pour objectif d’évaluer les compétences professionnelles des AESH, mais aussi de faire le point sur leur parcours et leurs perspectives d’évolution.

Pour préparer cet entretien, l’AESH doit remplir un bilan professionnel, dans lequel il met en avant ses principales réalisations et réussites au cours de l’année écoulée, ainsi que les difficultés rencontrées et les besoins en formation. Le supérieur hiérarchique établit ensuite une fiche d’appréciation, qui servira de base à l’échange lors de l’entretien.

Lors de cet entretien, plusieurs aspects sont abordés : la qualité du travail réalisé par l’AESH, son engagement professionnel, son sens des responsabilités, sa capacité à travailler en équipe et à s’adapter, etc. L’évaluation des compétences professionnelles peut également porter sur les missions spécifiques confiées à certains AESH, comme l’accompagnement d’élèves ayant des besoins particuliers (troubles du spectre autistique, déficience auditive ou visuelle, etc.).

Les suites de l’évaluation : formation et évolution professionnelle

L’évaluation des compétences professionnelles des AESH a pour vocation de permettre leur montée en compétences et de favoriser leur évolution professionnelle. Ainsi, à l’issue de l’entretien professionnel annuel, un plan de formation adapté aux besoins identifiés est élaboré. Les AESH peuvent bénéficier de formations continues proposées par l’Éducation Nationale, mais aussi d’autres dispositifs de formation (VAE, bilan de compétences, etc.).

Autre article intéressant  L'article 1114 du Code civil : implications pour le droit des contrats de distribution

L’évolution professionnelle des AESH passe également par la possibilité de changer d’affectation ou d’accéder à des fonctions plus spécialisées ou responsabilisantes. Par exemple, certains AESH peuvent être amenés à coordonner les actions d’autres accompagnants au sein d’un établissement scolaire ou d’un réseau d’écoles.

Bilan et perspectives : vers une meilleure reconnaissance des compétences

L’évaluation régulière des compétences professionnelles est un élément essentiel pour garantir la qualité de l’accompagnement apporté par les AESH aux élèves en situation de handicap. Elle permet de mieux cerner les besoins en formation et d’accompagnement des AESH et de valoriser leur expertise auprès de l’équipe éducative.

Toutefois, des marges de progression existent pour améliorer la reconnaissance des compétences des AESH, notamment en termes de rémunération et de perspectives d’évolution professionnelle. Le dialogue social est un levier important pour faire avancer ces questions et permettre aux accompagnants d’élèves en situation de handicap de bénéficier d’un statut professionnel à la hauteur de leurs missions.

En somme, l’évaluation des compétences professionnelles des AESH est un processus clé pour assurer une meilleure qualité d’accompagnement aux élèves en situation de handicap. Cela passe par un entretien professionnel annuel approfondi, une formation adaptée aux besoins identifiés et une évolution professionnelle permettant la valorisation du métier d’AESH au sein du système éducatif.